La vie du Club

Lors de leurs rencontres, les membres et le comité ont réfléchi et échangé sur des sujets stratégiques liés à leurs fonctions dirigeantes.

Etre délicat avec les indélicats…

Les entreprises suisses, généralement sous la houlette de leur fonction RH et/ou juridique, se dotent de plus en plus de règlements, de codes de bonne conduite, de codes de déontologie, de règles éthiques, de compliance policy, etc… Les motivations peuvent être très diverses, pression du marché, des clients ou des consommateurs, normes internationales, règlements internes pour compléter un code des obligations assez synthétique en comparaison à d’autres pays.


Armés de ces nouvelles « Tables de la loi » l’organisation se doit alors de posséder et d’user d’un arsenal de sanctions quand la règle est enfreinte. Jusqu’ici tout est d’une logique implacable, n’est-ce pas ?


  1. La Direction (Générale, RH, Juridique) édicte les règles : elle détient le pouvoir Législatif

  2. La Direction valide les règles : elle détient le pouvoir Exécutif

  3. La Direction contrôle la mise en application des règles : Elle est l’autorité de maintien de l’ordre

  4. La Direction : Evalue les infractions, définit et applique les sanctions : elle détient le pouvoir Judicaire

A y regarder de plus près, cela fait beaucoup de pouvoir et de responsabilités entre les seules mains de la direction. C’est pour cela que l’on a inventer l’Auditeur (interne ou externe). OUF ! Tout va bien…et bien ce n’est peut-être pas encore si simple.


Car si les pouvoirs Législatifs et Exécutifs vont généralement de soi, la mise en place des codes est en effet un exercice technique assez maîtrisé, en revanche, les rôles de contrôle, d’enquête et de sanction sont bien souvent plus complexes et peuvent s’avérer être des missions régaliennes bien encombrantes pour les dirigeants.


Comment transformer des suspicions à l’égard d’un collaborateur au-dessus duquel planeraient des soupçons (prise d’intérêt, harcèlement, triche, corruption…) en certitudes ?


Quelles conséquences pour l’organisation et les individus si l’on s’est trompé ?

Comment contrôler sans exclure la confiance ?

Peut-on réellement cumuler les trois pouvoirs ? Si non, qui ?

Jusqu’où le Dirigeant que vous êtes peut-il se montrer délicat avec l’indélicat ?


Nous nous réjouissons de vous retrouver…


0 vue

© 2018 by ITPartenaire  pour LeCercle.ch - 1000 Lausanne