© 2018 by ITPartenaire  pour LeCercle.ch - 1000 Lausanne

La vie du Club

Lors de leurs rencontres, les membres et le comité ont réfléchi et échangé sur des sujets stratégiques liés à leurs fonctions dirigeantes.

Mea culpa

Mea culpa, mea maxima culpa !

Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre.


Est-ce Carlos Ghosn ? Ou certaines affaires politiques suisses ? Ou peut-être des histoires plus modestes, plus banales, plus proches de nous qui nous ont inspiré ce sujet ? La vérité est sans doute dans tout cela à la fois.


La faute ou l’erreur, nous l’avons toutes et tous croisée dans nos vies professionnelles. Nous l’avons peut-être commise ou alors jugée. Nous en avons peut-être été victime ou l’avons sanctionnée. Nous avons peut-être banni son auteur ou lui avons pardonné.


Vendredi, nous vous proposons d’échanger sur ce thème de la faute et de l’erreur. C’est un exercice inédit qui peut sembler un peu fragilisant, exposant, risqué. C’est pourquoi, le cadre du cercle (joli oxymore !), un lieu protégé, bienveillant et confidentiel, nous semble être l’espace le plus privilégié pour aborder avec pudeur et simplicité des sujets complexes pour lesquels l’échange d’expériences parait particulièrement précieux et rare.


Quand nous en étions l’auteur ? Avons-nous avoué ? Faute avouée à moitié pardonnée, selon l’adage et même récompensée selon Jean-Claude Biver. Avons-nous été sanctionnés ? Comment l’avons-nous vécu ? Quels enseignements en avons-nous tirés ? Quelles forces ou quelles failles ?Quand nous avons eu à la juger ? Avons-nous hurlé avec les loups quand le coupable était désigné ? Crié haro sur le baudet quand la faute était patente ? Avons-nous cherché à comprendre, à expliquer ? Avons-nous été intransigeants ou compréhensifs ?


Ceci est un appel à témoin. Nous vous proposons de réfléchir et d’apporter en partage, vendredi, une expérience personnelle. Ce peut être une situation où vous étiez l’auteur ou une situation où vous avez jugé voire sanctionné la faute ou l’erreur. Toutes les expériences sont les bienvenues.


Nous entrons gentiment dans la période de l’avent, celle qui commence à sentir bon la cannelle et le vin chaud, la neige et le feu de bois. Cette période où la générosité, l’Amour, le partage et le pardon sont plus souverains que jamais.

Alors chères et chers collègues, peut-il y avoir meilleure période dans l’année que celle-ci pour aborder ce thème ?


Nous nous réjouissons de vous retrouver…


62 vues